* Cours toujours Dennis

Publié le par 67-ciné.gi 2008

undefined











Cours toujours Dennis comédie de David Schwimmer
08logmetfil.jpg
undefined









avec :
Simon Pegg, Thandie Newton, Hank Azaria, Dylan Moran, Harish Patel, India De Beaufort, Matthew Fenton, Simon Day, Ruth Sheen, Tyrone Huggins, Nevan Finegan, Ddo Goldberg, Ameet Chana, Chris Hollins, Denise Lewis, Lorna Gayle, Gabriel Fleary, Pandora Colin, Stephen Merchant, David Walliams, Hazel Douglas, Anna Tolputt, Simon Lenagan, David Cann, Trevor Bowen, Margaret John, Floella Benjamin, David Milne, Henrietta Clemett et Peter Serafinowicz


durée : 1h35
sortie le 5 mars 2008
 
***

Synopsis
Cinq ans après avoir abandonné Libby, sa fiancée enceinte, en pleine cérémonie de mariage, Dennis réalise qu'il est toujours amoureux d'elle et qu'il a fait l'erreur de sa vie.
Grâce à Jake, leur petit garçon, il continue de la voir très fréquemment.
Quand il rencontre le nouveau fiancé de Libby, Whit, un beau et riche golden boy de la City, Dennis comprend qu'avec sa bedaine et son modeste salaire de vigile, son idée de la reconquérir ne s'annonce pas vraiment bien.
Ecrasé par la réussite de Whit et ne sachant plus quoi faire pour le concurrencer, Dennis annonce sur un coup de tête qu'il va courir le marathon de Londres. Pour tenir 42 km et tenter de séduire à nouveau celle qu'il aime, Dennis va commencer un entraînement aussi long que douloureux…

undefined
***

Notes de production
Immature, il a commis la bourde de sa vie en la plaquant le jour de leur mariage alors qu’elle était enceinte. Aujourd’hui, il n’existe plus entre eux que leur fils. Alors que Dennis se rend enfin compte de ce qu’il éprouve pour Libby, la jeune femme s’apprête à refaire sa vie avec un type aussi beau que riche. Pour Dennis, c’est le début d’une course contre la montre à tous les sens du terme. Même si l’amour donne des ailes, ce ne sera pas forcément suffisant !

Une course où le rire et l’émotion arrivent ex aequo…
Cours toujours Dennis est une comédie romantique dans la plus pure tradition du genre, mais avec quelque chose de résolument décalé. Issu de l’imagination de Michael Ian Black, un prolifique auteur-acteur-réalisateur originaire de Chicago bien connu pour son travail dans les séries The State et Reno 911, n’appelez pas ! le film marque aussi les débuts de réalisateur de David Schwimmer, qui interprétait Ross dans la série Friends.
Celui-ci raconte :
« A l’époque, je cherchais un scénario pour faire mes débuts de réalisateur au cinéma. J’en ai lu des dizaines, mais aucun d’eux ne m’a enthousiasmé autant que celui de Cours toujours Dennis. »
A l’origine, l’histoire se déroulait à New York, mais la société de production Material Entertainment, une coentreprise nouvellement créée entre New Line Cinema et le distributeur anglais Entertainment Film Distributors, a proposé que l’action du film soit déplacée à Londres. Robert Jones, producteur du film et Président de Material Entertainment, raconte : « Nous avions envie d’apporter au film quelque chose de différent au niveau de l’histoire, des acteurs et des décors. De plus, l’histoire fonctionnait aussi bien, si ce n’est plus, dans la capitale où nous sommes installés. »
Poursuivant une longue lignée de comédies romantiques britanniques à laquelle il apporte à son tour une contribution, le film réunit un casting d’acteurs international. On retrouve Simon Pegg, remarqué dernièrement dans Shaun of the dead et Hot fuzz d’Edgar Wright, Hank Azaria qui a joué dans les séries Huff, Les Simpson et dans le film Les simpson : le film, et l’actrice Thandie Newton vue dernièrement dans Norbit de Brian Robbins avec Eddie Murphy et À la recherche du bonheur de Gabriele Muccino avec Will Smith, sans compter quelques apparitions mémorables…
David Schwimmer se souvient : « Quand les producteurs m’ont proposé Simon Pegg pour le premier rôle, j’ai tout de suite été emballé. La même chose s’est reproduite pour les autres personnages. Je trouvais fantastique de pouvoir travailler avec ces comédiens anglais de grand talent. Maintenant, je n’imaginerais pas pouvoir tourner ce film ailleurs qu’à Londres. » Pour transférer l’histoire de New York à Londres, les producteurs savaient qu’ils allaient avoir besoin d’un auteur de comédie exceptionnel capable d’ancrer l’action et les personnages dans la capitale anglaise. Par chance, ils avaient en Simon Pegg non seulement un très bon acteur, mais aussi un spécialiste du genre comique coauteur des films Shaun of the dead, Hot fuzz et de la série anglaise Spaced.
Simon Pegg commente : « La version originale du scénario était vraiment très bonne. C’était très agréable de travailler dessus parce que tout était déjà en place. Les seules choses à modifier étaient d’ordre culturel. » Robert Jones reprend : « Le scénario final était tout ce dont peut rêver un cinéaste. Simon a donné encore plus d’émotions et d’humour à l’histoire de Michael Ian Black et a transformé ses personnages en vrais Londoniens. »

undefined
Véritable guide touristique de Londres, Cours toujours Dennis a été tourné en 37 jours dans 52 endroits différents de la ville parmi lesquels le Waterloo Bridge, la Cathédrale St Paul et le Millennium Bridge. Les cinéastes ont profité de tous les endroits que leur offrait Londres pour servir de décors au film, notamment pour jalonner les 42 km du marathon, et lui donner autant d’authenticité que la ville elle-même.
Tourner pendant les mois de novembre et décembre était une décision risquée, mais la production a eu la chance de pouvoir travailler en extérieurs sans trop subir les averses généralement fréquentes en cette saison. Robert Jones explique : « Plus le tournage avançait, plus il était évident que la ville devenait un personnage principal de l’histoire. Pour nous, il était important que les spectateurs puissent se sentir proches des lieux et des personnages du film. Nous avions donc besoin d’un endroit qui ressemble à une petite communauté et possède une certaine énergie dans les rues. C’est ce que nous avons trouvé à l’est de Londres, autour de Columbia Road et Shoreditch High Street. »
La qualité du scénario, la présence de Simon Pegg, celle de David Schwimmer et l’opportunité de tourner à Londres ont attiré plusieurs des meilleurs techniciens anglais, parmi lesquels le directeur de la photo Richard Greatrex qui avait déjà travaillé avec les deux hommes et la productrice Sarah Curtis sur d’autres projets. Sarah Curtis déclare : « Il est non seulement le directeur photo le plus créatif que je connaisse, mais aussi le plus rapide. Cette dernière qualité était parfaite pour notre projet parce qu’elle nous a permis de travailler sans perdre de temps dans des endroits très fréquentés de la ville. »
La chef décoratrice Sophie Becher et la costumière Annie Hardinge ont aussi rejoint l’équipe. Sophie Becher avait déjà travaillé avec David Schwimmer et Simon Pegg sur la comédie Big nothing de Jean-Baptiste Andrea. De son côté, Annie Hardinge travaille depuis longtemps avec Simon Pegg et a notamment créé les costumes de Hot fuzz.
Malgré l’excellence de son scénario et le talent de ses acteurs, Cours toujours Dennis n’aurait jamais été aussi drôle sans le travail et le flair de ses techniciens. Sarah Curtis raconte : « Le film doit beaucoup aux costumes d’Annie Hardinge. Dans une de mes scènes préférées, Dennis sort faire son premier jogging habillé avec ce qu’il a pu trouver chez lui. Avec son petit short moulant bleu et ses baskets noires, il est totalement ridicule ! On voit tout de suite qu’il n’a jamais couru ! Il faut beaucoup de talent pour rendre un personnage aussi drôle et dire autant de choses à travers seulement un costume. »

Plus qu’une bonne comédie
L’actrice Thandie Newton interprète Libby, la jeune femme que Dennis a abandonnée pendant leur cérémonie de mariage. Elle observe : « Pour le spectateur, c’est une comédie, mais pour Dennis et Libby, c’est d’abord un horrible drame ! Libby est quand même plaquée le jour de son mariage et elle est enceinte ! »
Même si Cours toujours Dennis est une comédie romantique, David Schwimmer et Simon Pegg voulaient explorer toutes les émotions des personnages et ne pas s’arrêter à des sentiments superficiels. Le personnage principal est un jeune homme plutôt immature qui se trouve soudain obligé de grandir en renonçant à sa vie insouciante. Pour lui, l’enjeu est de prouver qu’il vaut mieux que ce qu’il a fait par le passé, et ce n’est pas facile parce qu’il a quand même fait très fort…
Thandie Newton explique : « David Schwimmer voulait ancrer son histoire dans la réalité pour que les spectateurs se sentent plus proches des personnages et comprennent mieux leurs émotions et l’humour du film. En le regardant faire, j’ai compris que la réalisation d’une comédie demandait autant de sérieux que n’importe quel drame. »

undefined
Simon Pegg court après l’amour
Robert Jones raconte : « Pour Dennis, le personnage principal de Cours toujours Dennis, nous avions besoin de quelqu’un qui possède les mêmes qualités que lui : il devait être facile à comprendre et paraître sympathique, malgré ce qu’il a pu faire à Libby. Simon Pegg était un très bon choix. J’admire sa capacité à passer d’un moment de pure comédie à une autre gamme d’émotion. »
Si Simon Pegg a fait la preuve de son talent pour la satire dans Shaun of the dead et Hot fuzz, Cours toujours Dennis démontre sa capacité à faire d’un personnage normal un être à part auquel on s’attache.
Libby est l’autre rôle clé. Simon Pegg déclare : « Le rôle de Libby était une nouveauté pour Thandie Newton, mais elle lui a apporté beaucoup de réalisme et d’humour. Elle est aussi irrésistible qu’hilarante. ».
Robert Jones ajoute : « C’est une actrice très drôle, ce film nous montre un aspect d’elle qu’elle n’avait jamais eu l’occasion de développer. C’est une vraie chance pour nous de la découvrir ainsi. » Pour le personnage de Whit, l’insupportable rival de Dennis, les cinéastes ont choisi Hank Azaria, acteur célèbre pour son travail dans les séries Huff, Les Simpson et la comédie musicale Spamalot inspirée de l’univers de Monty Python. Simon Pegg confie : « Je suis un grand fan des Simpson et je suis de près la carrière de Hank. Après lui avoir fait lire le scénario, nous avons cherché ensemble une façon d’interpréter son personnage qui lui convienne. Le résultat est un type détestable et sournois qui se prend pour le maître du monde. »
Hank Azaria confie : « Le scénario était très bon et le potentiel du rôle et des situations était fabuleux. Le tournage a en plus été une fantastique occasion de visiter Londres ! »
Le luxueux appartement de Whit surplombe le centre de la capitale du haut du trente et unième étage d’une tour de verre et d’acier. Cadre d’une des scènes clés du film, le style ostentatoire de sa décoration révèle tout ce qu’il y a à savoir sur Whit. Le meilleur ami de Dennis, Gordon, est interprété par l’acteur comique Dylan Moran. Après avoir été mis en pièces par une armée de zombies dans Shaun of the dead, le comédien était heureux de travailler à nouveau avec Simon Pegg. Ce dernier confie : « Dylan est un très bon comédien. J’adore sa façon de parler et le lyrisme qu’il apporte à toutes les situations qu’il joue. C’est toujours un plaisir de travailler avec lui. »
Agé de sept ans, Matthew Fenton interprète Jake, le fils de Dennis et Libby. David Schwimmer observe : « Ce petit garçon était drôle, toujours très naturel et en même temps très attentif à ce qu’on pouvait lui dire. Il nous a même soufflé certaines des répliques les plus hilarantes du film. C’est un jeune acteur incroyablement doué. »
Thandie Newton confirme : « Les gens vont tous fondre devant Matthew. C’est un vrai petit lutin plein de sagesse et d’intelligence et en même temps habité de toutes les fantaisies et rêveries de l’enfance. Il est vraiment trop craquant ! »
Plusieurs stars anglaises font aussi une brève apparition dans Cours toujours Dennis : David Walliams, acteur de la série Little Britain, et Stephen Merchant, co-créateur de la série The Office et acteur et coscénariste d’Extras.
Stephen Merchant plaisante : « Simon Pegg m’avait déjà demandé de dire quelques lignes dans un autre de ses films. Quand il m’a demandé de recommencer dans Cours toujours Dennis, j’ai accepté avec plaisir. J’espère qu’à force, il finira par me faire jouer une scène entière ! »

undefined
***

Fiche technique
Réalisateur : David Schwimmer
Scénaristes : Michael Ian Black et Simon Pegg
Histoire : Michael Ian Black
Directeur de la photographie : Richard Greatrex, Bsc
Chef décoratrice : Sophie Becher
Chef monteur : Michael Parker
Chef costumière : Annie Hardinge
Compositeur : Alex Wurman
Distribution des rôles : Michelle Guish
Ingénieur du son : Alistair Crocker
1re assistante réalisation : Melanie Dicks
2e assistant réalisateur : Oscar Beuselinck
Producteurs : Robert Jones et Sarah Curtis
Producteurs exécutifs : Joseph Infantolino et Alexa L. Fogel
Producteurs exécutifs : Nigel Green, Camela Galano, Rolf Mittweg et Martha Coleman
Productrice déléguée : Cathy Lord
Directrice de production : Lolli Kimpton
Superviseur de postproduction : Polly Duval
Coordinateur de production : Zoe Edwards
Régisseur d’extérieurs : Ben Greenacre
Supervision du script : Caroline O’reilly
Steadicamer : Paul Edwards
Chef machiniste : Pat Garrett
Storyboard : James Husbands
Ensemblière : Kay Mcglone
Graffeur : Chonsak Prasatsak
Pâtisseries : Tina Koorland Chez Tina K
Création des maquillages et des coiffures : Jane Walker
Supervision des costumes : Sheena Gunn
Chef électricien : Peter Goddard
Chef accessoiriste : Steve Parnell
Coordinateur des cascades / doublure cascades Simon Pegg : Gary Connery
Coordinateur des cascades : Andy Bradford
Ingénieurs du son mixage : Paul Hamblin et Stu Hilliker
Superviseur montage son : Lee Walpole réenregistré chez Boom Sound Studios, Londres
Effets visuels et intermédiaire numérique : Men-From-Mars
Superviseur effets visuels : Simon Frame
Superviseur création : Phil Attfield
Musique originale produite par : Alex Wurman
Superviseurs de la musique : Becky Bentham et Nyree Pinder pour Hot House Music Ltd.
Direction d’orchestre et orchestrations : Tom Calderaro
Musique enregistrée par : Peter Cobbin chez Abbey Road Studios
Costumes de Hank Azaria : Ermenegildo Zegna
Robe de mariée : Neil Cunningham
Partenariats et promotion : Agence Mercredi
Relations presse : Kinema Film / François Frey
Textes : Pascale & Gilles
Design : Fabrication Maison / Troïka

***

undefined

présentation réalisée avec l’aimable autorisation de

remerciements
à Béatrice Laherrere, Sébastien Chenard et Paul Robert
logos, textes & photos © www.metrofilms.com

Publié dans PRÉSENTATIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article